En route vers la facture électronique généralisée

La facture électronique pour tout le monde, c’est pour 2023. Alors que l’échéance approche à grands pas, il est temps de se préparer à une transformation majeure. Nathalie DEBOURGE, Responsable e-business pour RS Components, partage sa vision d’un tournant technologique censé améliorer les relations entre clients et fournisseurs… et l’administration.

Facture électronique

Article publié le 21/05/2021

Quelle vision avez-vous de la généralisation de la facture électronique ?

ND : Dans un domaine aussi sensible que la facturation, tout changement est, par nature, une source d’inquiétude. Redéfinition de processus, adoption de nouveaux outils, formation des collaborateurs, appropriation de nouveaux réflexes, la généralisation de la facture électronique, c’est bien davantage qu’un projet technologique. Elle impacte l’organisation de l’entreprise, la façon dont l’information est partagée entre les services, et conditionne la façon dont les flux financiers peuvent être gérés. Cependant, même si le sujet peut soulever des interrogations, il apparaît que, les entreprises s’étant déjà massivement approprié l’ensemble des problématiques liées à la transformation numérique, la mutation sera moins complexe que l’on pourrait a priori l’imaginer.

Dans quelle mesure cette transformation constitue-t-elle un progrès pour les entreprises ?

ND : Le progrès est indéniable. Dans une majorité d’entreprises et pas seulement les plus petites, des problèmes de conformité réglementaires sont fréquemment identifiés. Ces irrégularités peuvent mettre les entreprises en porte-à-faux par rapport à l’administration. Mais elles contribuent aussi et surtout à induire des délais de règlements supplémentaires, ou des incompréhensions entre partenaires. Autant d’éléments qui nuisent à la stabilité financière des entreprises et à leur productivité globale. En abandonnant la facture papier, l’archivage est plus simple, souvent moins onéreux. La facture électronique permet un meilleur suivi comptable, mais aussi un meilleur suivi des clients, un meilleur partage de l’information entre les équipes dans les entreprises. Les bénéfices sont très nombreux et très variés… et finalement plus nombreux que les contraintes.

Considérez-vous que l’échéance de 2023 soit suffisante pour garantir que l’ensemble des entreprises soient fin prêtes ?

ND : L’année 2020 a été fortement perturbée par la crise sanitaire, mais l’adoption de la facture électronique était déjà engagée. Avec l’avènement de Chorus Pro, les pouvoirs publics ont contribué à ce que les entreprises s’approprient la facture électronique. Le calendrier se resserre, mais j’ai la conviction que globalement l’ensemble des acteurs économiques seront prêts.

Quel conseil donneriez-vous aux entreprises pour aborder au mieux cette transformation ?

ND : L’échéance est inexorable. La transformation souhaitable. Dans ces conditions, le meilleur conseil que l’on puisse donner, c’est de s’approprier le sujet sans attendre pour prendre de l’avance et ne surtout pas accuser de retard. Ne pas subir le mouvement, ne pas se laisser distancer par rapport à ses concurrents et à son écosystème, c’est se préparer pour l’avenir. La généralisation de la facture électronique est une promesse de fluidification des rapports entre les entreprises et leurs partenaires. C’est une opportunité de mettre de l’ordre dans les processus de facturation et de règlement. Dès lors, ceux qui anticiperont pourront agir en bonne intelligence avec l’ensemble de leur écosystème et assureront une transition paisible et sereine. Alors ma recommandation est simple et claire : Anticipez !

Approfondir le sujet

Découvrez nos autres sujets traitant de l'e-business, que ce soit pour parfaire vos connaissances, découvrire de nouvelles opportunités ou tout simplement par curiosité.

Les clés pour choisir la solution adaptée

Les clés pour choisir la solution adaptée à ses besoins

En 2021, la question ne se limite plus à savoir s’il faut engager votre entreprise sur la voie de la dématérialisation des achats, mais comment le faire et surtout, comment choisir la solution qui vous ressemble ?

5 réalités sur la digitalisation des achats

Efficacité, productivité, réactivité. La digitalisation des achats répond à cette triple promesse en garantissant aux acheteurs la meilleure expérience possible tout en créant les conditions d’un politique achat raisonnée et ROI. Vous hésitez encore ? Voici 5 réalités qui vont vous convaincre grâce à notre infographie !

La digitalisation des achats en infographie