PROTECTION
DU CORPS

La protection à bras le corps

ACCUEIL
TÊTE
MAINS
PIEDS
Comme pour la protection de la tête, des mains ou des pieds, la protection du corps répond à des normes précises. Un vêtement de travail doit être choisi en fonction du risque. (protection contre le froid, la chaleur, le feu,...).
Les fabricants de vêtements de protections offrent désormais des produits qui combinent un degré de protection avec une apparence et surtout un confort accru.

Les vêtements haute visibilité

Sur la route, si la nuit ne représente que 10% du trafic, c'est aussi 35% des blessés et 45% des tués. Les personnes amenées à travailler sur ou près des routes sont particulièrement exposées aux risques.
La norme EN ISO 20471:2013 a redéfini en 3 classes la superficie de matériaux fluorescents et rétro-réfléchissants. En transformant une partie de la lumière non visible (UV) en lumière visible, le tissu fluorescent (jaune, orange ou rouge) est conçu pour créer un contraste avec l'environnement. Quand à la matière rétro-réfléchissante, elle renvoie un maximum de lumière vers la source, assurant une visibilité nocturne plus efficace.

Surfaces minimales visibles des différentes classes ISO20471

Quelle sont les différences entre les normes EN 471 et ISO 20471 ?

La norme ISO 20471 est entrée en vigueur en octobre 2013 et entraîne des évolutions par rapport à l'ancienne EN471.
Par exemple: 

  • Un vêtement de classe 3 doit obligatoirement couvrir le torse, avec des manches ou des jambes longues munies de bandes rétro-réfléchissantes.
  • Tous les côtés du vêtement doivent être en matière à haute visibilité pour une assurer une visibilité à 360°
  • Pour un vêtement à manches longues, la manche doit être entourée par deux bandes de matières rétro-réfléchissantes, espacées d’au moins 50 mm.
  • Si une manche empêche de distinguer clairement l’une des bandes horizontales du torse, la manche doit être entourée par une bande rétro-réfléchissante.
  • La matière fluo doit encercler la manche sur une largeur minimale de 50 mm.

Concernant la colorimétrie, auparavant elle était testée après 5 lavages, désormais cela dépend du nombre de cycles lavage/séchage indiqués par le fabricant. Si aucun nombre n’est spécifié, les tests sont réalisés après 5 lavages.

Marques