Récemment recherché
      • Publié le 3 avr. 2023
      • Mis à jour le 29 août 2023
    • 8 min

    Le Guide des Câbles Ethernet

    Le guide complet des câbles Ethernet

    Le Guide des Câbles Ethernet

    Article publié le 01/11/2022

    À chaque câble Ethernet son utilisation, à chaque câble Ethernet son débit. Selon les besoins et le niveau de performance attendu, il est important de bien choisir son câble Ethernet. Il existe 5 différentes catégories de câbles Ethernet : CAT5e, CAT6, CAT6a, CAT7, CAT7a et la dernière en date la CAT8.

    Dans ce guide, nous détaillerons les différents types de câbles Ethernet, les câbles réseau et coaxiaux, ainsi que leurs utilisations. Cet article est fait pour vous si vous avez besoin d’acheter ou de changer les câbles Ethernet à la maison ou en entreprise.

    Qu’est-ce qu’un câble Ethernet ?

    Très largement utilisés, les câbles Ethernet ou câbles de descente Ethernet proviennent de la technologie du même nom. L’Ethernet est un type de technologie informatique filaire (sur fil) qui est habituellement utilisée dans les réseaux LAN (comprenez Local Area Network, soit « en réseau local »), qui permet aux différents appareils qui y sont connectés de communiquer. Cette interaction est possible grâce à un protocole, c’est-à-dire une norme établie, afin de faciliter ces différents échanges réseau.

    Pour résumer, c’est une technologie permettant à des appareils de communiquer entre eux lorsqu’ils sont branchés à un câble RJ45 (le fameux câble Ethernet).

    Comprendre les catégories de câbles Ethernet

    Comme évoqué, il existe plusieurs différentes catégories de câbles Ethernet, chacune ayant ses propres caractéristiques. Afin de bien comprendre ces différentes catégories, il est nécessaire de bien les détailler :

    • CAT5e, catégorie 5e, bande passante de 100 MHz, chaîne de classe D pour un débit de 10/1000 Mbps et 1000 Mbps.

    C’est la catégorie la plus basique des câbles Ethernet. Disponible en deux formats UTP (Unshielded Twisted Pair), non blindé et SCTP (Screened Twisted Pair) quant à lui blindé, moins utilisé en Europe. Le premier est très utilisé aux Etats-Unis. Très solide, il répond à de hautes normes de transmission, et il est idéal pour le gigabit Ethernet.

    • CAT6, catégorie 6, bande passante de 250 MHz, chaîne de classe E pour un débit de 10/100/1000 Mbps.

    Les câbles Ethernet de catégorie 6 sont fabriqués avec deux paires torsadées et sont disponibles soit en câbles droits, qui permettent par exemple de joindre un switch à un hub (concentrateur), soit en câbles croisés qui ont pour rôle de raccorder des appareils sans avoir besoin d’utiliser un hub ou un commutateur (switch). Les câbles CAT6a sont eux disponibles sous plusieurs formes, à savoir standard, monobrin, multibrin et avec ou sans blindage. Ils sont plus largement utilisés dans le domaine de la téléphonie. Ils permettent de constituer les réseaux informatiques à la fois domestiques et professionnels.

    • CAT7, catégorie 7, bande passante de 600 MHz, chaîne de classe F pour un débit de 10/100/1000/10000 Mbps.

    La catégorie 7 des câbles Ethernet est composée de 8 fils torsadés en cuivre, tout comme les normes précédentes. Ils sont terminés soit par des connecteurs TERA, soit par des connecteurs GG45. Cette catégorie de câble est conçue pour traiter des fréquences allant jusqu’à 600 MHz.

    • CAT8, catégorie 8, bande passante de 1 Ghz, chaîne de classe I pour un débit de 40 Gbps.

    La dernière catégorie, CAT8 des câbles Ethernet est excellente en termes de qualité de transmission. La CAT8 permet un assemblage rapide et facile car aucun outil n’est nécessaire. Entièrement blindés, les câbles de cette catégorie garantissent une résistance électromagnétique unique sur le marché (bien utile dans les environnements industriels !).

    Câble Ethernet monobrin ou multibrin : lequel choisir ?

    Parmi toutes les catégories de câbles Ethernet, il existe deux grands types de câbles : les câbles Ethernet monobrin et les câbles Ethernet multibrin. Mais à quoi correspondent-ils ?

    Le câble monobrin est davantage utilisé en entreprise, tandis que le multibrin trouve sa place sur les réseaux domestiques. Mais ce n’est pas leur seule différence.

    Câble Ethernet monobrin

    Le câble monobrin est souvent appelé « câble Ethernet rigide » car il n’a pas vocation à se tordre et supporte mal les pliures à répétition. De ce fait, il est imaginé pour l’installation réseau murale, donc pour le câblage à l’horizontale. Le câble monobrin est raccordé par des prises RJ45 femelles dont la distance entre le switch et le hub ne doit pas excéder 90m au maximum.

    Il sert à relier entre eux deux répartiteurs de câblage. Attention à bien le protéger des torsions lors de son utilisation.

    Câble Ethernet multibrin

    Le câble Ethernet multibrin est quant à lui élaboré pour faire ce qu’on appelle des « cordons patch » ou « cordon de raccordement », c’est-à-dire un raccordement se terminant par un connecteur RJ45 (mâle). Le terme multibrin est utilisé car il est composé de brins torsadés fins, à l’instar du câble rigide ou il n’y a qu’un seul et unique fil. Il va de pair avec les répartiteurs et se distingue du câble monobrin par son agilité. En effet, il supporte très bien les pliures, même à répétition.

    Les normes RJ11 et RJ45

    Les câbles et prises Ethernet, bien que répartis en différentes catégories, sont régis par deux normes : la norme RJ11 et la norme RJ45. Chacune possède ses propres caractéristiques :

    La norme RJ11 (de l’anglais Registered Jack 11) est le standard mondialement utilisé et connu pour les appareils téléphoniques fixes. Utilisé aussi dans les réseaux locaux, elle possède six fils disponibles et en utilise 4 sur les 6.

    La norme RJ45 quant à elle permet de connecter un ordinateur (notamment avec un câble Ethernet fibre) ou tout autre périphérique dans le but de le raccorder à internet (ou en LNA). Elle utilise la circulation des courants faibles. Tellement répandue, elle est par exemple obligatoire dans les logements neufs ou en rénovation. Elle est idéale lorsqu’il y a besoin d’internet ou d’un réseau local (pour les entreprises notamment). La prise RJ45 est reconnaissable par sa forme en T.

    Comment choisir le bon câble Ethernet (U/UTP, U/FTP, F/UTP, S/FTP…) ?

    Les câbles Ethernet ont différents types de blindages. Ce blindage permet de limiter le champ électromagnétique environnant en protégeant ledit câble par un matériau conducteur. Ainsi, les éventuelles diaphonies ou bruits lors des transmissions diminuent.

    Il existe divers niveaux de blindages, du plus faible ou plus fort contre les perturbations :

    U/UTP (Unshielded/Unshielded Twisted Pair) : niveau le plus bas, les fils sont simplement assemblés par paires puis torsadés.

    U/FTP (Unshielded/Foiled Twisted Pair) : les fils sont tous torsadés et les paires (4) sont une à une enveloppées dans une feuille d’aluminium.

    S/FTP (Shielded/Foiled Twisted Pair) : les fils sont en plus enveloppés par des brins en cuivre tressés.

    F/FTP (Foiled/Foiled Twisted Pair) : comme le U/FTP, autour duquel il est rajouté une feuille globale.

    SF/UTP (Shielded Foiled/Unshielded Twisted Pair) : regroupe les caractéristiques du S/FTP et du U/FTP réunies.

    SF/FTP (Shielded Foiled/Foiled Twisted Pair) : niveau le plus haut de résistance avec des fils torsadés, enroulés dans une feuille d’aluminium, le tout dans une tresse de cuivre globale.

    Conclusion : La technologie Ethernet est présente chaque jour autour de nous : connexion internet, téléphonie… De nombreuses normes et catégories la régissent, il est donc primordial de savoir quels câbles, cordons ou fils utiliser en fonction de ses besoins. Ainsi, vous connaissez maintenant les différents types de câbles ethernet et comment sélectionner la bonne catégorie en fonction de vos besoins.

    Produits associés

    Pour aller plus loin