Le monde est en perpétuelle évolution et vos idées modifient notre futur.

Nous soutenons vos ambitions et vos aspirations et voulons mettre en avant vos réalisations.

*Source d’inspiration pour l’industrie

Client   Exemple d'Ambionics

Comment l’innovation d’un père redonne de l’espoir

Lorsque son fils Sol a perdu un bras à l’âge de 10 jours, Ben Ryan a immédiatement réagi et tenté de trouver des solutions pour le bien être de son fils. A ce moment-là, il était loin de se douter que cette innovation pouvait potentiellement changer la vie de nombreux enfants à travers le monde.

Sol a perdu son bras peu de temps après sa naissance en mars 2015.

Ben a immédiatement commencé à faire des recherches sur les amputations et les prothèses. C’est alors qu’il a découvert que Sol ne pourrait pas avoir une prothèse avant au minimum l’âge d’un an. Pour cause, la période de croissance du cerveau se fait très rapidement et l’enfant ne possède pas le temps nécessaire pour maîtriser la prothèse. Elle serait alors purement esthétique, sans possibilité de saisir ou tenir un objet. L’option d’une prothèse mobile n’était pas non plus envisageable avant l’âge de 3 ou 4 ans car pas adaptée au corps d’un bébé; les batteries contenues dans les capteurs de la prothèse pouvant le blesser.

Ben était conscient que les 3 premières années de la vie de son fils seraient les plus critiques en terme d’apprentissage mais également de sociabilisation. Par ailleurs, des études ont montré qu’un enfant non doté d’une prothèse de bras fonctionnelle après l’âge de deux ans a tendance à rejeter la prothèse par la suite.

Bien qu’il ne soit pas ingénieur de métier, la détermination de Ben à aider son fils l’a amenée à concevoir des prototypes de bras qui pourraient être portés dès le plus jeune âge. Son but était de créer un membre léger, design et personnalisable, produit avec une imprimante 3D.

La technologie qu’il a créée utilise un fluide qui actionne un mécanisme hydraulique permettant la préhension, une idée inspirée par les pattes d’araignées. Dans le prototype de Ben, des poches de fluide dans l'emboîture de la prothèse sont pressés pour contôler le mécanisme de préhension ce qui permet à Sol d'actionner la main. 

Sol, maintenant âgé de 2 ans, actionne aisément son bras et sa main bioniques. « Il peut accomplir  90% des choses qu’un enfant de 2 ans peut faire. J’interviens sur les 10% de tâches avec lesquelles il a des difficultés » déclare Ben. Il continue de développer le bras et travaille actuellement sur la fonctionnalité du pousse afin de gagner en efficacité.

Encouragé par la facilité avec laquelle Sol s’est adapté à son nouveau bras et l’impact positif que cela a eu sur sa vie, Ben a décidé d’abandonner sa carrière d’enseignant et a fondé sa propre société, Ambionics, afin de développer sa technologie et d’en faire bénéficier les jeunes enfants à travers le monde.


Ambionics

“Mon but avec Ambionics est d’aider les enfants à adopter et continuer d’utiliser des prothèses à l’âge adulte. Offrir une fonction sécurisée sans petits composants ou piles dès le plus jeune âge est l’élément clé pour y parvenir » déclare Ben.

En plus du côté sécurité, l’impression 3D et le scanner ont permis de réduire considérablement les coûts de production, rendant les prothèses accessibles aux enfants à travers le monde.

RS s’est engagé auprès de Ben après qu’Alison Hutchings, notre assistante chef produit pour l’impression 3D, ait découvert son histoire sur Sky News. Inspirée par son parcours et sa détermination, Alison a organisé la livraison de 15 kilos de filament pour imprimante 3D de notre gamme RS PRO afin que Ben puisse poursuivre son aventure.

Alison explique : “Lorsque j’ai vu l’histoire de Ben, je me suis dit que RS pouvait l’aider d’une manière ou d’une autre. Nous avons alors contacté Ben via LinkedIn. Son projet, en particulier pour quelqu’un sans formation d’ingénieur, nous a inspiré et nous avons décidé de soutenir Ambionics »

66

Son projet nous a inspiré et nous avons décidé de soutenir Ambionics

99

La livraison de filaments a aidé Ben dans le développement de son prototype et dans son lancement. Il a pu offrir à 20 familles un essai gratuit du service Ambionics.

Ben conclut « Avoir quelqu’un qui croit en votre projet et vous soutient a été vraiment motivant pour moi. Je serai éternellement reconnaissant pour le soutien que nous avons reçu de la part de RS »

Ben Ryan - Ambionics - Portrait d’un inventeur