Récemment recherché
      • Publié le 7 juin 2023
      • Mis à jour le 29 août 2023
    • 7 min

    Stockage automatisé de l’entrepôt : bonne ou mauvaise idée

    Stockage automatisé de l’entrepôt : bonne ou mauvaise idée

    Article publié le 01/06/2023

    La recette d’un stockage automatisé et optimisé est désormais bien connue ! Elle mêle les nouvelles technologies, avec l’Internet des objets (IoT) et l’Intelligence artificielle (IA), à la robotisation, avec les robots fixes, mobiles et collaboratifs. Cerise sur le gâteau, le logiciel de gestion des stocks garantit le bon fonctionnement logistique de l’entrepôt. Si l’automatisation a déjà participé au succès du géant du e-commerce Amazon, alors pourquoi pas vous ? Pour ou contre le stockage automatisé, RS fait le point !

    Pourquoi automatiser son stockage devient-il une nécessité

    Si la France est actuellement championne en matière de logistique, ce n’est pas un hasard ! Les entreprises ont aujourd’hui effectivement toutes saisi l’importance d’optimiser leur espace de stockage, en empruntant le chemin du numérique 4.0 et de la robotisation. Ces 2 outils apportent une certaine souplesse à l’entrepôt qui facilite les échanges commerciaux et améliore la productivité.

    Devant la croissance fulgurante d’une concurrence nationale et internationale, l’ensemble de la supply chain doit donc faire preuve de réactivité ! De grandes enseignes ont investi le marché français et ne lésinent pas sur les moyens. La plupart des petites entreprises du secteur du transport routier de marchandises n’ont d’ailleurs pas su faire face à cette montée en puissance des opérateurs délocalisés dans des pays à bas coût de l’Union européenne. (1)

    C’est pourquoi la gestion optimisée de la chaîne d’approvisionnement est devenue un véritable enjeu de performance pour les entreprises. Pour relever ce défi, il faut être en capacité d’améliorer ses processus logistiques, de l’approvisionnement des produits à la livraison des commandes clients. C’est en ce sens que le stockage automatisé, idéalement couplé à une stratégie « juste-à-temps », procure de bons résultats.

    Mais attention, la politique du « zéro stock, zéro délai, zéro défaut » ne doit pas aller à l’encontre du respect de l’environnement, en faisant circuler des camions à moitié vides, par exemple. Dans un contexte de crise climatique, c’est même plutôt l’inverse qui est recherché. Là encore, l’automatisation apporte des solutions.

    En finalité, il faut être en mesure de stocker toujours plus de produits dans un espace réduit et livrer le plus rapidement possible pour satisfaire ses clients.

    Stockage automatisé, de quoi parle-t-on ?

    Le stockage automatisé, en opposition avec le stockage manuel, se traduit par la robotisation des opérations logistiques des entrepôts. Pour faire simple, il s’agit d’un mode de fonctionnement où des robots, contrôlés par un logiciel de gestion des stocks, assistent les opérateurs dans leurs tâches quotidiennes.

    Le stockage automatisé représente donc un ensemble de moyens que les entreprises peuvent mettre à leur disposition pour optimiser tout ou partie de leur chaîne d’approvisionnement, comme :

    • Les systèmes de stockage automatisés et de récupération (AS/RS), de type Pallet shuttle et transstockeur. Ils assurent le transport et l’entreposage des palettes ou des bacs dans des rayonnages au sol ou en hauteur. Leur usage est complémentaire avec celui des convoyeurs ;
    • Les chariots et nacelles autoguidés, de type robot AGV. Ils rangent les marchandises en se déplaçant automatiquement, par l’intermédiaire de bandes magnétiques, de fils ou de capteurs ;
    • Les systèmes pick-to-light et put-light. Ils facilitent la préparation des commandes (picking) en indiquant à l’opérateur l’emplacement exact de la référence à prélever ou à déposer, à l’aide d’un avertisseur lumineux. Le système de reconnaissance vocale (pick-by-voice) est également une solution intéressante, car elle évite le recours à des scanners RFID ou AIDC (code-barre) ;
    • Les systèmes de tri automatisés. Ils identifient et classifient les produits, par scan automatique de leur puce RFID ou de leur code-barre. Ils se complètent également intelligemment avec un convoyeur de chargement ;
    • Les robots mobiles autonomes, de type robot AMR. Ils assistent les préparateurs de commandes dans leur travail en leur apportant directement les colis, leur évitant ainsi de se déplacer inutilement et de se baisser ;
    • Les logiciels de gestion des stocks (solution WMS). Ils coordonnent les robots, comptabilisent, contrôlent le niveau des stocks et anticipent les approvisionnements ;
    • Les solutions d’inventaire pour la gestion des consommables, EPI et outils (solution RS magasin autonome), pour le réapprovisionnement des petites fournitures industrielles (solution ScanStock), etc.

    Les arguments en faveur du stockage automatisé

    Le stockage automatisé présente de nombreux avantages :

    1. Il optimise les flux entrants et sortants de marchandises, et fluidifie ainsi la logistique.
    2. Il augmente la productivité et la compétitivité de l’entreprise. Les engins de levage et de manutention automatisés peuvent fonctionner sans interruption (24 heures sur 24 et 7 jours sur 7).
    3. Il contribue à fournir la meilleure qualité de produits possible, en réduisant les erreurs et en limitant les retours des articles pour non-conformité.
    4. Il procure une meilleure satisfaction clientèle, en expédiant les commandes dans des délais plus courts, tout en leur offrant une solution de suivi en temps réel (système de traçage des colis).
    5. Il décuple la capacité de stockage de l’entrepôt en minimisant la surface au sol (système de stockage vertical, par exemple), et diminue ainsi le coût du stock.
    6. Il améliore les conditions de travail et la sécurité des travailleurs, en leur apportant plus d’ergonomie et en diminuant leur fatigue.
    7. Il permet de détecter les dysfonctionnements des machines, et rend possible la maintenance prédictive.
    8. Il contrôle les stocks en temps réel, facilite l’inventaire et prévoit automatiquement les réapprovisionnements, à l’aide d’un logiciel de gestion d’entrepôt (WMS).
    9. Il s’adapte aux fluctuations saisonnières des produits (période de forte activité, soldes, etc.) et permet de mieux gérer les imprévus (accidents de travail, congés, etc.).
    10. Il rend vos données accessibles partout et en permanence (système cloud), avec une parfaite transparence de l’information.
    11. Il rassure vos partenaires et vos fournisseurs, et pérennise durablement leur confiance.

    Automatisation du stockage : les points de vigilance

    Pour ne pas se lancer à l’aveugle dans l’automatisation de vos entrepôts, votre projet doit être bien étudié ! En effet, chaque système automatisé répond à un besoin précis qu’il convient de connaître avant d’investir des sommes coûteuses. Il est donc important de faire réaliser au préalable une étude de faisabilité pour identifier les avantages et inconvénients de chaque solution. C’est ainsi que vous parviendrez à choisir celle qui correspond le mieux à votre activité, à réduire les coûts de stockage et à assurer le succès de votre gestion des stocks. 

    D’autre part, si vous ne disposez pas d’un budget suffisant pour automatiser l’intégralité de votre entrepôt, sachez qu’il est tout à fait possible de l’envisager étape par étape. D’ailleurs, c’est justement l’une des forces de la robotisation : les différents robots et logiciels peuvent s’utiliser seuls ou interagir entre eux. De plus, les systèmes automatisés sont évolutifs !

    En somme, pour éviter les mauvaises surprises, il faut avoir pleinement conscience qu’un stockage automatisé implique également :

    • De former les opérateurs sur l’utilisation des robots et du logiciel de gestion des stocks ;
    • De contrôler le fonctionnement des machines et de les faire entretenir par des professionnels ou détenir du personnel qualifié (maintenance prédictive) ;
    • De mettre à jour régulièrement les logiciels et corriger les bugs informatiques ;
    • De mettre en place des actions correctives, en prévoyant un temps d’analyse des données collectées.

    (1) Source : document-cadre pour une Stratégie nationale « France logistique 2025 ».

    Services associés

    RS ScanStock® - gestion d'inventaire

    RS ScanStock®

    Solution de stockage en bacs ouverts dédiée à de la fourniture industrielle de faible valeur et à rotation rapide

    En savoir plus

    RS Magasin Autonome - gestion d'inventaire

    RS Magasin Autonome

    Offrez l'accès à un magasin autonome où la gestion et le contrôle de vos consommables sont réalisés via l'Intelligence Artificielle

    En savoir plus

    Pour aller plus loin